Le réchauffement climatique
diminue la diversité des pollinisateurs

A partir de la plus grande base de données d’insectes pollinisateurs jamais constituée, issues de diverses sources, dont les collections du Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN), une équipe de chercheurs français, notamment du Centre d’Écologie et des Sciences de la Conservation (MNHN – CNRS – Sorbonne Université) et européens, ont étudié les changements de période de vol de 2 000 espèces de pollinisateurs entre 1960 et 2016 dans 20 pays européens. Résultats : les pollinisateurs volent de façon moins synchronisés et, en moyenne, moins longtemps. Puisque les différents groupes de pollinisateurs tendent à réduire leur période d’activité et n’avancent pas leur période de vol au même rythme, ils se retrouvent de plus en plus isolés au cours de la saison de pollinisation. Ceci aboutit à une baisse de la diversité simultanée des pollinisateurs.

Sondage

En 2020, allez-vous engazonner vos trottoirs en stabilisé avec des mélanges spécifiques ?

A la lecture des résultats, il semblerait que vous soyez prêt à engazonner vos trottoirs en stabilisé. Bonne stratégie, car il est préférable de tondre que de désherber. De plus, la présence de verdure permet aussi de lutter localement contre les pics de chaleur. Mais attention, l’engazonnement des trottoirs implique toujours l’usage de graminées spécifiques, capables de se développer sur des sols agronomiquement pauvres.

Le chiffre
3

Comme le nombre d’huiles essentielles retenues par l’Inra, dont l’application perturbe le comportement de la pyrale du buis.

Dans le cadre du programme SaveBuxus II, prolongeant l’étude de la pyrale du buis, des travaux menés par l’Inra UEFM (Avignon) ont permis de recenser 11 huiles essentielles, perturbant le comportement de la pyrale du buis.

Des travaux conduits précédemment en Allemagne ont permis d’évaluer leur impact sur la pyrale du buis. En conditions de laboratoire, certaines huiles essentielles présentent un effet toxique et/ou répulsif sur l’alimentation des chenilles et le comportement de pontes des femelles de papillon. Les travaux conduits par l’Inra dans le cadre de SaveBuxus II ont pour objectif de venir compléter les résultats obtenus en Allemagne, afin de permettre à terme de développer des produits insectifuges ou insecticides à base d’huiles essentielles. Sur la base d’une analyse de la bibliographie scientifique, 11 huiles essentielles ont été retenues pour les tests. Leur effet a été évalué sur chenilles jeunes et âgées, élevées sur rameaux de buis en boite d’élevage en chambre climatique. L’impact des huiles essentielles a été évalué en mesurant l’activité de consommation des buis par les chenilles.

Premier constat : en fonction du stade de développement, la consommation des chenilles varie. Les jeunes chenilles consomment moins que les chenilles âgées. Concernant les huiles essentielles évaluées, trois ont démontré un effet sur les chenilles de pyrale (sur l’activité de consommation de buis, sur le poids des fèces et/ou sur le poids des chenilles). Ces premiers résultats nécessitent d’être confirmés par des tests complémentaires pour valider l’effet observé.

Source : Save Buxus II.

Biodiversité :
des semences locales
et sauvages

L’urgence écologique n’est plus à démontrer : nombre de rapports scientifiques alertent en effet sur la baisse fulgurante de la biodiversité, en termes de disparition d’espèces et de diminution des populations. C’est alors une offre de “vraie” nature en ville qui doit être proposée aux insectes par la création de prairies naturelles : celles-ci doivent être composées d’écotypes locaux, espèces locales et sauvages, adaptés au lieu, au sol et au climat.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Janvier 2020, abonnez-vous

Arrosage : réalisez
des économies !

A l’heure où l’arrosage n’a jamais été autant sollicité pour assurer la survie des végétaux avant, pendant et après la période estivale, l’optimisation des apports d’eau est de rigueur. Mais comment arroser efficacement sans surconsommer d’eau et d’énergie ?
Voici quelques recommandations, laissant une place importante aux connaissances agronomiques et à l’informatique.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Janvier 2020, abonnez-vous

Lutte contre
les rongeurs,

quelles nouveautés ?

Opposées aux surpopulations de rongeurs, et notamment de rats, les villes se retrouvent bien souvent dépassées par ce problème sanitaire de taille. Problème d’ailleurs relayé par les médias étrangers qui ne font pas bonne presse à nos villes françaises… La règlementation sur la mise en œuvre des produits biocides se durcissant, il est temps de faire un point sur les différents moyens de lutte à disposition.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Janvier 2020, abonnez-vous

Renouée du Japon : perspectives de lutte

La renouée du Japon (Reynoutria spp.) continue sa progression, envahissant bords de cours d’eau et essaimant ses rhizomes le long des routes. Installée de longue date en France, cette plante invasive est difficile à éradiquer. Toutefois, de nouvelles techniques de lutte semblent prometteuses en misant, notamment, sur la mise en concurrence entre communautés végétales.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Janvier 2020, abonnez-vous

Autoportées, zéro-turn… au banc d’essai

Bien que les robots de tonte affichent cette année encore une belle progression, les autoportées professionnelles connaissent un certain regain grâce à des références et des nouveautés performantes. Machines 100 % électriques, multifonctions, stand-on… avec des motorisations bi ou tri-cylindres, un blocage de différentiel renforcé… Les tondeuses de gros calibre n’ont pas dit leur dernier mot !

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Janvier 2020, abonnez-vous

Mini-transporteurs, dumpers compacts :
les incontournables

L’intérêt pour ces machines ne faiblit pas. Robustes, compacts, maniables et polyvalents, les mini-transporteurs et les dumpers version compacte, auxquels on attribue de nombreux qualificatifs, séduisent toujours autant. Avec des capacités de charge importantes, des systèmes de basculement plus souples, un châssis passe partout, des hauteurs de déchargement élevées…, les nouvelles générations font sensation auprès des professionnels. Tour d’horizon des références et des nouveautés sur ce marché en pleine expansion.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Janvier 2020, abonnez-vous

Dalles alvéolaires : conseils de pose

Pour assurer l’infiltration des eaux de pluie à la parcelle tout en conservant des sols stables, les dalles ou plaques alvéolaires constituent une alternative de choix. Remplis de graviers ou d’un substrat à engazonner, ces modules s’avèrent aussi très esthétiques. Mais comment les installer durablement ? Quelles sont les références à ne pas rater ? Éléments de réponse auprès des entreprises du secteur.

Retrouvez l’intégralité de l’article
dans le numéro de Janvier 2020, abonnez-vous